Dolus an virtus, quis in hosta requirat

Dolus an virtus, quis in hosta requirat

vendredi 12 octobre 2007

La genèse du projet

Une fois n'est pas coutume, les aventures du bâtard de Kosigan trouvent leur source dans le monde virtuel des jeux vidéo.

"À l'origine, le chevalier de Kosigan est le personnage central d'une série de 6 aventures que Fabien Cerutti a fait paraître pour le jeu de rôles sur PC NeverwinterNights. Il a su séduire l'importante communauté française et internationale de joueurs grâce à l'originalité de son monde, à l'intensité de ses intrigues et à la finesse de ses dialogues. De nombreux articles élogieux parus dans la presse spécialisée ainsi qu'un classement jamais remis en cause dans le 'Top Ten' des meilleurs scénarios sur le site dédié au jeu peuvent en témoigner (n°1 pendant 2 ans de suite). Sans compter évidemment les traductions récentes en langue anglaise de ces aventures (le premier scénario en anglais a ainsi été récompensé fin 2006 par un « Silver Award » dans la catégorie Meilleur Module de l'Année et d'un Golden Dragon Award en 2010, et le dernier épisode doit être traduit en 2014).

Edouard Chevais-Deighton, scénariste de bande dessinée et joueur assidu de NeverwinterNights, est frappé par le potentiel de ce personnage. En 2005, il convainc Fabien d'élaborer un projet BD. L'entreprise est réalisée en 6 à 7 mois, et une nouvelle aventure du bâtard de Kosigan est couchée sur le papier. Définitivement différente, elle trouve sa source avant la période de celles développées pour le jeu. Le projet est envoyé aux éditeurs. Peu se fendront d'une réponse autre que la lettre type (tous les scénaristes amateurs savent de quoi je parle) mais le scénario retient tout de même l'attention des éditions du Lombard qui encouragent Fabien à rendre son personnage du bâtard plus sympathique. C'est plus que ne peuvent se prévaloir nombres de projets, notamment de la part d'une maison aussi prestigieuse. Mais le fait est là, il faut modifier le personnage, accentuer ses côtés positifs et tant qu'à faire, en profiter pour chercher un dessinateur possédant le talent nécessaire et la disponibilité pour s'y consacrer.
Un premier contact est pris avec a.dan ; il est vraiment emballé par l'histoire et propose quelques conseils de rythme et de mise en page. Cependant, il n'a pas la disponibilité nécessaire pour se lancer dans le projet. Par la suite, Edouard, en feuilletant les pages du Lab de Dargaud, tombe sur les planches d'un dessinateur polonais, Maciek Mazur. Il est clair que ce dessinateur a du talent et dit chercher un scénariste et un projet... Reste à surmonter la barrière de la langue… Or Maciek a un ami qui n'est autre que le traducteur officiel des aventures de Thorgal en polonais.
Quoiqu'il en soit, Maciek Mazur apprécie énormément ce qu'il découvre du projet et il décide d'accepter d'y participer...Il se met au travail mais, malgré un talent fou, il prend un peu son temps et ne distille les premières études de personnages et autres embryon de planches qu'au compte-goutte. Toutefois, à chaque fois, c'est un émerveillement pour les yeux et Fabien prend son mal en patience, peaufinant de son côté la trame et le dossier final.
En 2006, Fabien se rend au festival de Lodz, en Pologne, afin de rencontrer enfin de visu son dessinateur de l'Est. C'est également l'occasion de boire un verre en compagnie notamment de Rosinski, de Jean-Louis Mourier, de Dany ou de Mauruo...et, au détour du festival, de tendre le dossier à Yves Sente, directeur éditorial des éditions du Lombard.
Finalement rejeté par le Lombard, le projet attire cependant d'autres éditeurs prestigieux: Glénat, Soleil, Paquet se mettent sur les rangs. Et c'est finalement Jean Wacquet de Soleil qui signe au printemps 2008 un contrat qui semble mettre le chevalier de Kosigan en selle vers le succès.
C'était sans compter sur l'effondrement du dessinateur: Maciek Mazur s'est débrouillé pour réaliser l'exploit de ne réaliser que 10 pages en 2 ans de "travail"...et tout est tombé à l'eau.
Fabien a tenté en vain de trouver un autre dessinateur (et Dieu sait que beaucoup de ceux qu'il a proposé à Soleil avaient du talent), mais l'éditeur, échaudé et craignant sans doute l'eau froide, à préféré, face à un marché en restriction, éviter de prendre le moindre risque...

Mieux vaut être seul que mal accompagné, dit-on, et Fabien a par conséquent décidé d'écrire seul à partir de 2011. Son roman, un petit bijou de rythme et de plaisir de lecture, sort en février aux éditions Mnémos.
Le Bâtard de Kosigan est toujours là. Il compte y rester. Qu'on se le dise!"

P.S:
Si par hasard vous appréciez les aventures et le monde du chevalier de Kosigan, et que vous n'avez rien contre les jeux informatiques de qualité, alors n'hésitez pas à tester les aventures de ce personnage sur Neverwinter Nights...Il serait dommage de ne pas allier le plaisir de lire ses histoires et celui de les « vivre » en choisissant vous-même les décisions ou les réactions de votre héros… Cela ne doit pas être excessivement difficile : procurez vous le jeu NeverWinter Nights pour PC avec ses deux extensions et rendez vous sur le site de Fabien Cerutti consacré aux modules du Bâtard de Kosigan ou sur NWVault et utilisez le moteur de recherche du site.



6 commentaires:

laxam a dit…

Fervent admirateur de Fabien avec qui j'ai pu échanger quelques mails et messages sur des sites sur NeverWinter Night, j'ai joué à plusieurs de ses modules de jeu qui sont extraordinaires.

Je trouve génial de le mettre aujourd'hui en BD et je me procurerai sans aucun doute l'album quand il sortira (je ne mets pas de conditionnel parce que je suis sûr que ça se fera d'autant plus que les planches présenté sur le site sont déjà très prometteuses).

Ce serait une reconnaissance extra pour cette création de Fabien.

Bon courage et j'espère qu'on aura bientôt l'occasion de voir ça concrètement.

Wardead a dit…

Bonjour a tous,

J'ai pris un pied d'enfer a l'époque a jouer au bâtard de kosigan sur nwn, je suis fan de BD et je suis champenois :)

tout ca pour dire que sans aucun doute ces albums seront miens au fur et a mesure de leurs sorties, d'autant plus que les premières planches que vous avez montré sont très très très prometteuses.

Je me demandais si Fabien projetait de convertir ses modules pour NWN2 ou si il pensait en faire de nouveaux et je tombe sur ce site :)

LONGUE VIE AU BÂTARD DE KOSIGAN !!!!!!

A très bientôt en BD

amicalement
Wardead
P.S. la BD ça n'a qu'un seul défaut... le délai entre deux sorties d'album d'une même série est trop looooooooong

Fabien a dit…

Wardead et Laxam: merci pour vos commentaires, nous aussi on croise les doigts :)
N'hésitez pas à parler de ce blog autour de vous si vous avez des amis fans de BD ou du Bâtard :)

Laxam: pas de conversion pour NWN2, ça c'est sûr...(C'est inimaginable de tout recréer avec les 600.000 mots de texte et tout)...Je me consacre actuellement à la traduction anglaise: un 3° épisode devrait sortir dans la langue de Shakespeare et de Rambo d'ici la fin de l'année...En revanche, créer le dernier épisode me tente bien...

Wardead: ça m'amène à toi: un épisode sur PC c'est largement aussi long à attendre qu'une BD...et ce coup ci ce sera sans aucun doute plus long...Vu mon emploi du temps, je ne risque pas de me mettre au dernier épisode avant au moins 1 an ou 2 (au mieux)...

:)

Edouard Chevais-Deighton a dit…

Peut-être ne pourrez vous découvrir l'ultime épisode des aventures du bâtard que sous sa forme BD... Non, ne me tapez pas, je l'attends aussi !!!
A l'intention de Wardead : ah, toujours ce problème : attendre un album dont la suite ne sort qu'au bout d'un an... A moins de se mettre au manga ou de réduire Maciek en esclavage, je ne vois pas trop comment il pourra faire plus vite... Mais attendons que Fabien et lui aient signé, hein ?

Anonyme a dit…

Je viens de finir le dernier module du bâtard et c'est très prenant. Si j'avais été déçus d'acheter NWN après la campagne solo, ce mod change carrément cette donne. J'ai bien sûr hâte que le dernier épisode sorte, ou la BD, m'enfin le principal c'est que tout cela ne tombe pas à l'eau.
J'imagine que le travail fournit pour un seul ce ces mods concentré sur quelques pages de BD peut rendre une bien belle histoire.

Je ne cacherai pas que quelques petits trucs pourrais être revus dans les mods sortis jusqu'à présent avant de passer au(x ? ^^) mod final (Carrayan dont les dialogues ne sont pas terminés ou encore Erine qui charge les troupes de Murcie toute seule -_-).

J'ai enfin trouvé un écho vidéoludique à mes lectures, merci et bonne chance à vous !

Thathane

Fabien a dit…

Merci pour ton soutien, Thathane :)

Si tu veux tu peux me contaceter par mail, si tu as eu des bugs (c'est l'éternel soucis des scénarion non-linéaire: il faut parfois des années pour les éradiquer tous :)